Ile-de-France : le tramway T1 prolongé

© Patrick Laval

La mise en service, ce 15 novembre, du prolongement du tramway T1 de la gare de Saint-Denis à la station de métro des Courtilles sur la ligne 13, c’est « la renaissance du tramway dans une logique de réseau maillé qui se met en place », selon les termes du PDG de la RATP, Pierre Mongin.

-A +AImprimer

La mise en service, ce 15 novembre, du prolongement du tramway T1 de la gare de Saint-Denis à la station de métro des Courtilles sur la ligne 13, c’est « la renaissance du tramway dans une logique de réseau maillé qui se met en place », selon les termes du PDG de la RATP, Pierre Mongin. Née il y a vingt ans, cette première ligne du « nouveau » tram parisien va jouer avec son prolongement « le trait d’union entre 93 et 92 » et devrait acheminer 11 millions de passagers par an pour lesquels le temps de trajet sera réduit de moitié par rapport à celui du bus. Cette mise en service marque également, comme l’a souligné Pierre Serne, vice-président Transport au conseil régional, la première de toute une série. Ce 19 novembre, ce sera au tour de la ligne de tramway T2, qui relie la porte de Versailles à La Défense, d’être prolongée au nord jusqu’au pont de Bezons. Enfin, le 15 décembre, la ligne de tramway T3 qui relie le pont du Garigliano à la porte d’Ivry sera prolongée au nord jusqu’à la porte de la Chapelle en deux arcs, avec une correspondance à la porte de Vincennes. Le T3a circulera du pont du Garigliano à la porte de Vincennes et le T3b de porte de Vincennes à la porte de la Chapelle.

Sur notre photo, Pierre-André Peyvel, préfet des Hauts-de-Seine, Stéphane Troussel, président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, Pierre Serne, vice-président Transport du Conseil régional, Pierre Mongin , PDG de la RATP, Patrick Devedjan, président du Conseil général des  Hauts-de-Seine et Sophie Mougard, DG du STIF, appuient sur un buzzer à la station Le Village, place Jean Grandel à Gennevilliers, pour lancer la première rame sur le prolongement du T 1.