Toulouse veut chasser les voitures-ventouses des parcs-relais

Tisséo entend lutter contre les voitures-ventouses dans les parcs-relais (P+R) toulousains. L’autorité organisatrice évalue entre 1 000 et 1 200 le nombre moyen de véhicules qui y stationnent quotidiennement – pour un total de 6 500 places dans 7 parkings – sans que leur conducteur n’emprunte les transports en commun. Ces utilisateurs indélicats seront dissuadés via une opération pédagogique dans un premier temps – un message sur le pare-brise –, avant de leur laisser des papillons à 35 euros. Pour cela, les agents vérifieront les véhicules stationnés toute la nuit. Afin de ne pas verbaliser à tort les travailleurs de nuit, l’agglo a prévu de leur fournir des badges d’identification, en attendant qu’un système de reconnaissance des plaques d’immatriculation permette une gestion automatisée de ces cas spécifiques.

0 personne a trouvé cela intéressant
-A +AImprimer

Publier un nouveau commentaire