X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Forgot Password

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

01 Août 2016

Ferroviaire , RATP , SNCF

Dossiers > Ile-de-France. Travaux d’été et communication commune RATP-SNCF

Ile-de-France. Travaux d’été et communication commune RATP-SNCF

Pour le deuxième été consécutif, la section centrale du RER A est coupée pour travaux et, comme tous les ans, il en est de même pour la traversée parisienne du RER C. Cette fois, RATP et SNCF, qui exploitent ces deux lignes, vont plus loin dans la mise en commun de leur communication vis-à-vis des usagers.

C’est un mal nécessaire, inséparable du retour de l’été en Île-de-France. « Nous avons bien conscience que nous allons perturber la vie des Parisiens et des touristes », a reconnu Didier Bense, directeur général SNCF Réseau Île-de-France, lors de la conférence de presse commune RATP-SNCF sur les travaux d’été. Ce mal nécessaire, ce sont les travaux sur les réseaux ferrés RATP et SNCF, avec leurs interruptions de service pouvant aller jusqu’à plusieurs semaines. Or « 30 % des irrégularités en Île-de-France sont dues à l’état vieillissant du réseau », a rappelé Alain Krakovitch, directeur général Transilien SNCF. L’Île-de-France est une priorité pour SNCF Réseau, qui consacre à cette région 1,3 milliard d’euros sur les 4,9 milliards d’euros investis en 2016 pour moderniser son infrastructure au niveau national, montant auquel s’ajoutent 400 millions d’euros au titre de l’entretien. Parallèlement, la RATP investit 1,6 milliard d’euros cette année pour la modernisation et l’entretien de son réseau, dont 590 millions d’euros « pour garantir une sécurité, une fiabilité et une disponibilité optimales des infrastructures ». En accord avec le Stif, les deux entreprises réalisent une majeure partie des travaux d’envergure en plein été, profitant de la baisse de fréquentation, de l’ordre de 30 %, statistiquement constatée sur les transports publics franciliens entre le 14 juillet et le 25 août environ.
« La planification des travaux se fait sur les cinq années à venir, de façon que ces travaux ne tombent pas tous en même temps », précise Philippe Martin, directeur général adjoint en charge des opérations de transport et de maintenance à la RATP. C’est ainsi que, comme chaque année, des interventions plus ou moins limitées dans le temps et l’espace s’ajoutent aux travaux déjà entamés les mois précédents, ainsi qu’aux opérations estivales récurrentes sur la traversée parisienne du RER C – Castor, pour les intimes – et, pour la deuxième fois, sur la section centrale du RER A. Cette année, RATP et SNCF ont présenté ensemble leur programme de travaux et leurs solutions de substitution (financées pour près de 6 millions d’euros par le Stif) et moyens d’information établis conjointement. Les agents des deux entreprises sont une fois de plus mobilisés pour informer les voyageurs, en particulier touristes et occasionnels en cette saison.
Ces fermetures ont enfin donné l’occasion à la start-up Padam Daily, dont les minibus partagés sont dédiés aux trajets domicile – travail, de proposer de nouvelles zones de départ et d’arrivée à partir du 25 juillet. Un concurrent pour le service iDvroom de la SNCF, qui propose déjà une offre spéciale aux abonnés Navigo pendant les travaux ?
&nb

L’accès à cet article est protégé

Retrouvez l’article Ile-de-France. Travaux d’été et communication commune RATP-SNCF dans le magazine VR&T n°590

DOSSIERS PrécédEnts

Citybanan Stockholm

Citybanan Enfin un tunnel pour le RER de Stockholm

TGV sur LGV SEA

BPL-SEA : 554 km de ligne de plus pour la grande vitesse

Gyroroue solowheel

Les nouveaux outils et applis de la mobilité

TER en Rhône-Alpes

Cap ferré

Comment le TGV transforme les villes

smartphone numerique application

Quel modèle économique pour l’open data ?

Bus Aptis Alstom

L’insolente santé d’Alstom

Dualis du tout nouveau tram express T11

Tram Express 11 Ce que veut la SNCF… et que refusent les syndicats

Amériques. La renaissance des transports publics

Rennes sera la première ville au monde à rouler en Cityval

Bus electrique

Scania. L’éthanol boostera-t-il ses bons résultats ?

Le savoir-faire se croise à Lille

Signaler un problème