X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Forgot Password

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez les catégories ci dessous pour être alertés dès qu'un contenu y figurant est publié sur notre site

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

01 Oct 2013

Mobilité

Dossiers > Val-de-Marne Des transports pour tous

Val-de-Marne Des transports pour tous

Le Val-de-Marne est encore, pour quelques jours, le seul département de petite couronne dépourvu de tramway. Une anomalie que le président du conseil général, passionné des transports depuis qu’il est élu local, n’a pas manqué de relever. Ouf ! Le premier tram, le T7, sera inauguré en novembre entre Villejuif et Orly. Mais c’est peu pour un territoire qui, avec 1,3 million d’habitants en 2009, représente environ 11 % de la population francilienne. La croissance urbaine, qui devrait se poursuivre au cours des prochaines années, est un élément important à prendre en compte dans le développement des transports en commun du département.

Les communes les plus peuplées du Val-de- Marne sont toutes situées au nord du département, notamment Créteil (89 000 habitants) et Vitry-sur-Seine (82 900 habitants). On observe d’ailleurs une importante inégalité entre le nord et le sud : plus on s’éloigne de Paris, plus la densité de population est faible. C’est également au nord que les densités d’emploi sont les plus fortes, notamment dans les communes jouxtant Paris. Créteil, Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine concentrent plus d’un quart des emplois. Mais quelques bassins d’emplois significatifs sont à relever plus au sud, comme à Rungis et Orly. En 2001, le Val-de-Marne comptait 4,3 millions de déplacements quotidiens, dont 87% réalisés par des Val-de-Marnais.

Sur ces 4,3 millions de déplacements, seuls 60 % restent internes au département (2,6 millions) et 40 % résultent d’échanges avec les autres départements franciliens. Des chiffres en partie dus à l’emploi : contrairement à Paris et aux Hauts-de-Seine, il y a dans le Val-de- Marne davantage d’actifs employés que d’emplois disponibles dans le département. En 2006, près de 590 000 actifs ayant un travail habitaient dans le département alors que seuls 500 000 emplois étaient disponibles. De nombreux Val-de-Marnais doivent donc se déplacer pour travailler en dehors du département. D’autant plus que sur l’ensemble des emplois présents dans le département, 60 % sont occupés par des habitants et 40 % par des actifs résidant dans un autre département.

Consulter le dossier

DOSSIERS PrécédEnts

Comment le TGV transforme les villes

smartphone numerique application

Quel modèle économique pour l’open data ?

Aptis Alstom Bus electrique

L’insolente santé d’Alstom

Dualis du tout nouveau tram express T11

Tram Express 11 Ce que veut la SNCF… et que refusent les syndicats

Amériques. La renaissance des transports publics

Rennes sera la première ville au monde à rouler en Cityval

Bus electrique

Scania. L’éthanol boostera-t-il ses bons résultats ?

Le savoir-faire se croise à Lille

Aptis Alstom Bus electrique

Alstom se lance dans le bus électrique

Ter

Grands Prix des régions Ville Rail & Transports 2017

Equipementiers. Comment les Français peuvent s’en sortir

Vélo. La France doit passer à la vitesse supérieure

Signaler un problème