X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Forgot Password

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

François Hollande : adieu, travaux, engins, trains, bus…

La tournée d’adieux du chef de l’etat doit le conduire mardi 18 avril à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), où il doit visiter Mecateamcluster... le cluster français de réalisation et maintenance des engins de travaux ferroviaires, qui regroupe une centaine de membres. Le cluster, né il y a cinq ans (durée que le président doit avoir en tête), va exposer au chef de l’Etat ses projets structurants : sa prochaine halle de maintenance, ou le Campus Mecateam, dont les travaux de construction doivent commencer en septembre. Un projet lauréat du programme d’investissements d’avenir, qui a reçu une aide de l’Etat de 2,2 millions d’euros. Son tour de France a conduit François Hollande le 7 avril à Annonay (Ardèche) où il a visité l’usine d’Iveco. Pierre Lahutte, le président d’Iveco a profité de la visite pour faire passer quelques messages. Il a regretté une « tendance à la hausse d’acheter des véhicules à moindre coûts et fabriqués hors de l ‘Europe », qui « constituent une menace pour la filière française » De plus, a-t-il ajouté, reprenant une argumentation que l’on connaît, la filière « a investi de manière importante ces dernières années pour anticiper la transition énergétique et offrir des solutions propres et éprouvées qui rencontrent déjà un succès certain ». Or, «  l’engouement pour les véhicules électriques, tout à fait compréhensible, ouvre cependant la voie à de nouveaux acteurs sur le marché français, non soumis aux mêmes réglementations que l’industrie française, et dont le mode de financement et la traçabilité restent encore flous ». Messages adressés au locataire sortant de l’Elysée, qu’Iveco tentera de passer à coup sûr au prochain occupant… F. D.

L’accès à cet article est protégé

Cet article est payant ou réservé aux abonnés

sur le même thème

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème