X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Forgot Password

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez les catégories ci dessous pour être alertés dès qu'un contenu y figurant est publié sur notre site

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

02 Mar 2017

Mobilité , Tribune

« La publicité dans les transports affiche une très forte hausse »

© JCDecaux
Entretien avec Albert Asséraf, directeur général Stratégie, Data et Nouveaux usages chez JCDecaux. class="p1"> Pour Albert Asséraf, le groupe de communication voit ses métiers se transformer avec l’importance accrue du digital. 150 ingénieurs planchent en permanence pour innover dans tous les domaines avec un principe économique intangible : faire payer l’innovation par la publicité. Ville, Rail & Transports. Comment se portent les activités de JCDecaux ? Albert Asséraf. Partout dans le monde, la communication extérieure progresse. C’est le média qui progresse le plus, si l’on met à part Internet. Plusieurs facteurs portent cette croissance : de nombreux territoires s’ouvrent à la communication extérieure, ce qu’ils faisaient moins auparavant. C’est le cas de l’Amérique du Sud ou de l’Afrique. JCDecaux est ainsi présent dans 77 pays. Autre évolution favorable : la mobilité urbaine. Partout dans le monde, on se déplace de plus en plus, et de plus en plus longtemps. Cette mobilité est favorisée par tous les outils qui permettent d’être connecté en permanence comme si on était chez soi. Enfin, la digitalisation est aussi un facteur de croissance. Dans les aéroports, les gares et les métros, on observe une digitalisation très forte de nos métiers. C’est aussi le cas dans les grandes capitales, qui se dotent en mobiliers digitaux. Comme Berlin, Londres, Chicago ou New York. VR&T. Et en France, les villes recourent-elles à ces nouveaux mobiliers digitaux ? A. A. Angers a été la première à s’équiper en 2012 avec 15 mobiliers digitaux sur mâts. A Nantes, dans le cadre du renouvellement global du mobilier urbain, nous allons déployer 60 écrans digitaux de 2m2 qui équiperont Abribus et Mupi. Depuis octobre dernier, nous avons aussi commencé à installer 26 écrans digitaux dans les villes de Levallois-Perret et Neuilly-sur-Seine. Nous en avons aussi lancé une cinquantaine à la Défense. Ces nouveaux...

L’accès à cet article est protégé

Cet article est payant ou réservé aux abonnés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème