fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Les grands chantiers franciliens sont suspendus

SGP

Grand Paris Express

© Grand Paris Express

Mis à jour le 20 mars 2020

La majorité des grands chantiers sont stoppés en Ile-de-France, notamment sur le réseau ferré (à l’exception des travaux nécessaires à la sécurité) et sur le Grand Paris Express.

Rappelons que le Grand Paris Express représente 150 chantiers –parmi lesquels 34 gares– comptant plus de quinze tunneliers, qui étaient, jusqu’à, il y a quelques jours, en phase de creusement ou en cours de montage. La Société du Grand Paris a décidé le 17 mars la suspension de travaux, après avoir consulté les entreprises qui réalisent les chantiers dont elle est maître d’ouvrage. Elle leur a demandé de se « concentrer sans attendre leurs moyens sur la mise en sécurité de leurs chantiers », a expliqué la SGP.

Selon un porte-parole, il s’agit de protéger la santé et la sécurité des compagnons, car il est très compliqué de respecter un mètre de distance sur les chantiers, et encore plus dans un tunnelier. La profession demande des garanties pour assurer la sécurité des salariés.

M.-H. P. 

 

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat