fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Trois success stories

Article présent dans le dossier : Comment les start-up inventent la mobilité de demain

Elles ont été incubées, accélérées ou bien ont eu la chance de voir de généreuses fées se pencher très tôt sur leur berceau. Voici trois jeunes pousses françaises de la mobilité qui ont vite grandi et prennent le virage de l’international.

Vélos en libre service Smoove, la start-up familiale devenue internationale

• Date de création : 2008 • Siège social : Montpellier • Fondateur : Laurent Mercat • Levée de fonds : NC • Actionnaires : Mobivia • CA 2018 : NC • Salariés : 70

Les vélos en libre service Smoove à Helsinki, en Finlande.

En 10 ans, les vélos de Smoove ont pris de la vitesse. Fondée par trois frères fondus de vélo, la start-up montpelliéraine a été rachetée en mars 2019 par Mobivia, filiale de Norauto, avec sa filiale Via ID, l’incubateur spécialisé de la mobilité. Smoove a implanté 45 000 vélos en libre service dans le monde, 24 500 sont attendus à Paris mais le passage de relais n’a pas été un long fleuve tranquille en 2018 avec JCDecaux. Le développement de Smoove, concepteur de vélos mécaniques et électriques en libre service (VLS) n’a pas été sans peine. « Nous nous sommes débrouillés seuls et sans appui institutionnel public ou privé pour développer une solution déconnectée des marchés de publicité urbaine et intégrée dans une offre multimodale », explique Laurent Mercat, fondateur de la start-up. Smoove n’est donc pas passé par la case incubateur. A sa création en 2008, la jeune pousse familiale a procédé à plusieurs levé...

Il vous reste 83% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Comment les start-up inventent la mobilité de demain dans le magazine VR&T n°625-626

DOSSIERS PrécédEnts

Feu vert pour les téléphériques français

Ces tunneliers qui creusent le ventre du Grand Paris

Le RER s’exporte en régions

Salon de l’UITP – Cap sur le zéro émission

Comment les start-up inventent la mobilité de demain

Stationnement. Les nouveaux conflits d’usage de l’espace public

Spécial UITP – Le modèle suédois

Spécial UITP – Bus et cars : la transition énergétique vue par les constructeurs suédois

Spécial UITP – Crossway « Natural Power », les nouveaux cars propres d’Iveco

La Bretagne remporte le Grand prix TER

La nouvelle route

RATP Dev et Keolis en lice pour le métro de Buenos Aires