fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

    X

    RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

    Sélectionnez un dossier :

    Créer un nouveau dossier

    12 Nov 2019

    Dossiers > Les métros sur la voie de l’autonomie > Le Cityval dans les starting-blocks

    Le Cityval dans les starting-blocks

    Article présent dans le dossier : Les métros sur la voie de l’autonomie

    C’est la toute première fois qu’un matériel roulant de type « métro » était exposé aux Rencontres nationales du transport public. De fait, le constructeur Siemens Mobility présentait à Nantes, dans le cadre de la 27e édition de cette manifestation, l’une de ses rames Cityval pour la deuxième ligne du métro de Rennes. Dans la terminologie utilisée par le constructeur, il s’agit d’un « véhicule », qui est ici composé de deux voitures. Pour la mise en service de cette ligne de 14 km comportant 15 stations, 25 unités de deux voitures auront été livrées, les dernières l’étant actuellement.

    Un nombre de voitures modulables

    Cityval Usine Siemens

    A l’usine Siemens Mobility de Vienne (Autriche), le chaudron d’une voiture Cityval en cours d’habillage.

     

    Le parc a été dimensionné pour transporter, dès l’ouverture, 4 000 voyageurs par heure et par direction. L’opérateur prévoit néanmoins de porter, à terme, le débit à 15 000 voyageurs par heure et par direction, par augmentation du nombre de trains en ligne (pour réduire les intervalles de passage), puis par ajout d’une voiture supplémentaire à chaque véhicule (pour augmenter leur capacité unitaire). « Cette modification ultérieure de la composition est une spécificité du Cityval, qui n’existait pas sur les générations antérieures de matériel VAL. L’ajout de la voiture supplémentaire sera facilement réalisé au dépôt-atelier », explique Bertrand Picard, ...

    Il vous reste 82% de l'article à lire
    L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

    Retrouvez le dossier Les métros sur la voie de l’autonomie dans le magazine VR&T n°629

    DOSSIERS PrécédEnts

    Panoramique des dômes

    Les régions misent sur leurs trains touristiques

    Europorte France

    Spécial Fret et Logistique. Un plan vert sinon rien

    IA

    L’intelligence artificielle au service de la route

    Tunnelier

    Ile-de-France : La relance des grands chantiers