fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

13 Juil 2020

découverte , Trains touristiques , voyage

Dossiers > Les régions misent sur leurs trains touristiques > Guadeloupe. Un jardin tropical géant

Guadeloupe. Un jardin tropical géant

Article présent dans le dossier : Les régions misent sur leurs trains touristiques

Des volcans, des chutes d’eau, des rivières, des forêts, des jardins, des mangroves… La Guadeloupe, un groupe d’îles, est un jardin tropical géant, riche d’une faune et d’une flore extraordinaires. Entre la nature luxuriante, l’Aquarium, le Jardin botanique de Deshaies, la réserve Cousteau, le Parc régional de Guadeloupe, les plages de sable fin blanc ou noir pour faire des balades ou des randonnées, pratiquer la plongée, la pêche et les sports nautiques, les possibilités de loisirs abondent sur place, ce qui en fait une destination de vacances très prisée. S’y ajoute l’artisanat local créole, les musées, l’architecture (Habitation Zévallos attribuée aux Ateliers Gustave Eiffel, cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, Mémorial ACTe…). Il existe aussi un train touristique à Beauport. Au XIXe siècle, la Guadeloupe s’est dotée d’un réseau ferré (68 km), indispensable pour accompagner l’essor de la production de sucre de canne, l’une des principales richesses locales qui perdure encore aujourd’hui. L’ancien site industriel de Beauport a tiré profit de ce passé qui fit autrefois la prospérité de Saint-Louis et au-delà de la Guadeloupe tout entière. Ouverte en 1863, l’usine de Beauport a fermé définitivement en 1990 et est devenue un musée qui raconte trois siècles d’industrie sucrière. C’est l’occasion de prendre place à bord du petit train de Beauport-Pays de la canne qui traverse l’ancien domaine agricole de l’usine.

DOSSIERS PrécédEnts

Ligne 14 prolongement

Quelles perspectives pour le métro automatique

Matériel Allemagne

Le train léger existe-t-il ?

Bus Solaris

Electromobilité. Quand la relance passe au vert

Centre ville Montpellier

La gratuité des transports fait toujours débat