fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

12 Nov 2019

Dossiers > Naissance du plus grand RER transfrontalier d’Europe > Trois autres RER transfrontaliers en Europe

Trois autres RER transfrontaliers en Europe

Article présent dans le dossier : Naissance du plus grand RER transfrontalier d’Europe

RER trinational de Bâle, entre Suisse, Allemagne et France

Rame du reseau Trinational Balois

Autour de la troisième ville suisse (170 000 habitants) et desservant l’Eurodistrict trinational (830 000 habitants), un réseau de RER a été établi en 1997, organisé autour des deux grandes gares de Bâle : CFF (avec une partie française) et Badoise (Badischer Bahnhof, enclave allemande). Rebaptisé Trireno en 2018, ce RER a, en tout, sept autorités organisatrices : cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Soleure, Argovie et Jura, ainsi que le Land allemand du Bade-Wurtemberg et la région Grand Est. En principe, il s’agit d’un réseau de huit lignes totalisant 357 km (181 km en Suisse, 147 km en Allemagne et 29 km en France) et desservant 108 gares. A priori, ce réseau est plus important que le LEX, d’autant plus que la fréquentation du RER trinational dépasse les 100 000 voyageurs par jour. Mais en pratique, comme seules cinq lignes (essentiellement en Suisse) affichent clairement leur appartenance au réseau bâlois par leur numérotation, alors que les lignes vers l’Allemagne (Fribourg-en-Brisgau) et la France (Mulhouse) gardent leurs identités respectives de RE/RB et TER, difficile d’y voir (à l’heure actuelle) un véritable réseau.

La situation frontalière de la ville de Mozart (150 000 habitants), en Autriche mais touchant l’Allemagne, explique que son réseau S-Bahn (constitué entre 2004 et 2014) dessert un bassin de 400 000 habitants réparti entre l’Autriche et la Bavière voisine. Le réseau de ...

Il vous reste 72% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5€
par porte monnaie

ou par CB
J'achète le dossier

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
de Ville-Rail-Transports
Je découvre les offres

DOSSIERS PrécédEnts

Les nouvelles tendances de la mobilité

Maires ecolos

Ce que les nouveaux maires écolos vont changer

Gare de Rennes

Grands Prix des Régions 2020

Panoramique des dômes

Les régions misent sur leurs trains touristiques