fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X

X

Thématiques discutées

Espace débat

1 Membres qui débattent

1 Opinions publiées

301 Réactions

25 Jul 2017

Beaucoup de choses à revoir en effet !

Ok il est grand temps de remettre à plat les système de signalisation des lignes classiques qui reposent sur des concepts des années 1930, afin de remédier aux dysfonctionnements des principales gares. Cependant, il ne faut pas opposer la grande vitesse au reste. Non seulement le bloc automatique est obsolète mais aussi une grande partie du tracé des principales lignes non doublées par des LGV, sans parler de la manière de gérer les services autres que TGV qui subsistent encore. Les besoins de déplacements à longue et moyenne distance constituent sans doute le coeur du domaine de pertinence du ferroviaire avec perspective à moyen terme d'autonomie financière (sans aide publique) alors que plus on développe des services ferroviaires visant les besions à courte distance plus met le système ferroviaire sous dépendance d'assistance publique.

Par canac christian

COMMENTAIRES (1)

  • Avatar

    31 Jul 2017   Modifier   Effacer

    TANT DE CHOSES A REVOIR

    Pour commencer, les contournements autoroutiers à péage destruteurs de Nancy et Strasbourg au seul profit d'un trafic de transit qui n'apporte rien économiquement, sauf destruction au depend du trafic local, de l'économie locale, des espaces naturels sensibles, des terres agricoles, des forêts et des paysages

    Une pure honte pour les locaux