Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Thématiques discutées

Espace débat

1 Membres qui débattent

1 Opinions publiées

302 Réactions

06 Feb 2018

Les trois scénarios de Philippe Duron

Tout cela est très cohérent. Le traumatisme du "dégagisme" touche même le personnel politique qui en a bénéficié en 2017. La défiance du public vis à vis de l'action publique est maintenant une menace prise très au sérieux. Il faut par conséquent redonner de la visibilité à l'action publique. Il faut donc arrêter ce qui ne se voit pas et se redéployer sur ce qui se voit. Ainsi cesse le mythe aux vertus masquées du repport modal, les prix du billet de trains vont augmenter pour réduire des déficits. Cette mesure permettant de réduire les subventions libérera des moyens pour investir sur des choses qui se voient partout : la réfection des routes délabrées, le requalification des ville moyennes aux commerces déprimés, etc. Pour les menances qui pèsent sur la pollution on arrête le projet de Notre Dame des Landes et on continue à s'approvisionner en pétrole avec des tankers qui polluent ailleurs que chez-nous, l'océan profond hors de vue de nos côtes.

Par canac christian

COMMENTAIRES (0)

Signaler un problème