fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Thématiques discutées

Espace débat

1 Membres qui débattent

1 Opinions publiées

302 Réactions

06 Mar 2018

Dette des LGV et Petites lignes

Dans l'endettement pour la création d'une LGV, il y la part demandée à RFF reprise par SNCF réseau & la part des collectivités publiques. Normalement la part de SNCF-réseau est protégée par le calcul de l'article 4 aujourd'hui désignée règle d'or. Cette portion de dette est donc appelée à s'éteindre grace aux revenus des péages. L'autre dette devrait aussi s'éteindre par le recours des contribuables. D'après les propos de Gilles SAVARy, il ne semble pas que les choses se passent de manières aussi rationnelle. Pouvez-vous nous éclairer ce sujet où finalement on n'y comprend rien, ou plutôt qui laisse une grande place à une suspicion sur l'honnêteté des institutions de la cinquième république.

Quand au concept de petites lignes, il semble que nous ne sommes plus au temps des trois aller-retour d'autorails bringuebalents sur lignes rurales pratiquement jamais utilisés par les agriculteurs, mais au temps des 2% de périurbains eux captifs de ce moyens de transport. Heureusement Gilles SAVARY reconnait que ces services ont du sens, même si cela ne s'est pas traduit par un soutien inconditionnles des électeurs régionaux dans la plupart des région présidées à l'époque par une majorité socialiste !

Par canac christian

COMMENTAIRES (0)