Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

13 Nov 2017

Espagne , France

Pau – Canfranc – Saragosse. Nouvelle Aquitaine et Aragón confiants dans la manne européenne

Somport ligne

Pont abandonné sur la Ligne Pau - Canfranc.

© DR

Mis à jour le 10 octobre 2019

A l’occasion de la Communauté de travail des Pyrénées réunie le 9 novembre à Biarritz, les responsables aragonais et de la Nouvelle-Aquitaine ont détaillé leur plan pour la réouverture de la ligne ferroviaire du Canfranc, « encore qu’il s’agisse d’une vraie liaison transpyrénéenne Pau – Canfranc – Saragosse », a insisté Alain Rousset. Et le président aquitain de tabler sur le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) qui a reçu pour ce chantier le feu vert de la Commission européenne le 27 juin dernier : son principe est de financer 50 % des études et 40 % des travaux. Les « fonds Juncker » sont aussi sollicités : « Nous avons besoin de prêts à long terme de la Banque européenne d’investissement qui épauleront nos fonds propres. » Dans la foulée, Alain Rousset a annoncé : « Dès 2018 des travaux de débroussaillage seront entrepris entre Bedous et Canfranc (34 km) afin de sonder les sols soutenant la voie ferrée en France » dans sa montée vers le tunnel du Somport. Et Alain Rousset d’augurer avec son homologue aragonais, Francisco-Javier Lamban, une réouverture de la ligne dans ces conditions « à l’horizon 2022-2023 ».

...

L'accès à la totalité de l'article ( 177 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Acheter à la carte

Cet article : 2€
par porte monnaie
ou par CB
J'achète l'article

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
de Ville-Rail-Transports
Je découvre les offres

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat