fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

11 Juin 2019

Stockholm , Suède

Salon de l’UITP à Stockholm – Français en nombre et Chinois incontournables

Le 10 mai, Kristoffer Tamsons, chargé des Transports à la région de Stockholm et Mohamed Mezghani, secrétaire général de l’UITP, ont coupé le ruban inaugural de l’édition 2019 du sommet de l’UITP.

© Patrick Laval

Hier, à 10 heures moins le quart, Kristoffer Tamsons, chargé des Transports à la région de Stockholm et Mohamed Mezghani, secrétaire général de l’UITP, coupaient le ruban inaugural de l’édition 2019 du sommet de l’UITP, entre le stand de cette dernière et celui présentant les capitales du nord de l’Europe.

Bien que ce soit un jour férié dans nombre des 80 pays originaires des visiteurs (mais plus en Suède), les allées des deux halls d’exposition et les salles de conférences ont connu une affluence plutôt normale. Comme à l’accoutumée dans les expositions consacrées aux transports publics, les bus occupent une surface appréciable (un quart environ du plus grand hall), mais sans favoritisme pour un constructeur particulier, chacun disposant de la même surface permettant de présenter un, voire deux véhicules tout au plus. Les bus électriques sont à l’honneur, Volvo présentant son concept-bus articulé venu de Göteborg. Plus conceptuel encore, Scania est venu avec une (fragile) maquette échelle 1 de son bus sans conducteur. Alors que la pile à combustible (hydrogène) s’expose chez Van Hool et Safra.
Même s’ils savent qu’ils feront moins d’affaires qu’à Innotrans, les constructeurs ferroviaires sont bien présents, mais sans véhicules (y compris chez Alstom, pourtant producteur du bus Aptis).

...

L'accès à la totalité de l'article ( 634 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Acheter à la carte

Cet article : 2€
par porte monnaie
ou par CB
J'achète l'article

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
de Ville-Rail-Transports
Je découvre les offres

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat