fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

03 Oct 2019

BHNS , RNTP , Transport public , transports urbains

Dossiers > BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 1 : l’année des BHNS > L’e-Busway nantais, un géant qui s’alimente par biberonnage

L’e-Busway nantais, un géant qui s’alimente par biberonnage

Article présent dans le dossier : BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 1 : l’année des BHNS

Novembre verra la mise en service du tout nouvel e-Busway de Nantes. Il s’agit d’un autobus 100 % électrique, de type double-articulé, d’une longueur totale encore assez inhabituelle de 24,38 m, et qui repose sur quatre essieux. La Semitan (Société d’économie mixte des transports de l’agglomération nantaise) destine les 22 unités commandées à l’exploitation de la ligne 4, en site propre sur sept kilomètres, de Foch-Cathédrale à Porte-de-Vertou. Cette ligne, aux caractéristiques d’un vrai BRT (Bus rapid transit), avait été mise en service en 2006, utilisant 23 véhicules articulés Mercedes Citaro O 530 de 18 m, à motorisation GNV (gaz naturel pour véhicules) et en finition BHNS (Bus à haut niveau de service). En douze années d’exploitation, la fréquentation de cette ligne n’a cessé d’augmenter, et elle se retrouve aujourd’hui quasiment saturée.

Un essieu arrière directeur, deux articulations et trois caisses

e-Busway Nantes

100 % électrique, le tout nouvel e-Busway double-articulé de Nantes mesure 24,38 m de long.

L’e-Busway appartient à la famille lighTram 25, dont le trait dominant est une architecture à trois caisses et deux articulations, avec essieu arrière directeur. Cet essieu confère au véhicule son caractère « monotrace », ce qui signifie que les roues à l’arrière passent pratiquement dans les traces laissées par celles à l’avant. Ainsi, la manoeuvrabilité globale peut s’apparenter à celle d’un articulé classique de 18 m, la différence essentielle, pour le conducteur, étant la réelle difficulté d’apercevoir, dans les rétroviseurs, l’intégralité de la troisième caisse lors de certaines configurations ...

Il vous reste 78% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 1 : l’année des BHNS dans le magazine VR&T n°628

DOSSIERS PrécédEnts

Lauréats GPRC 2019

Les lauréats 2019 des Grands Prix de la Région Capitale

RNTP Generale

RNTP sous le signe de la transition énergétique

Cityval

Les métros sur la voie de l’autonomie

Guillaume Pepy

Nos années Pepy

Leman express

Naissance du plus grand RER transfrontalier d’Europe

GPRC2019

Les Grands Prix de la Région Capitale 2019

BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 1 : l’année des BHNS

BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 2 : de nouvelles générations de tramways

Gares. Nouvelles machines à cash de la SNCF

Les nouvelles missions du cluster de Bourgogne

La fièvre des nouvelles mobilités

Allison, le géant mondial aux sept millions de transmissions