fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

15 Sep 2020

écologie , Elections municipales , maires , municipales 2020 , vélos , Verts

Dossiers > Ce que les nouveaux maires écolos vont changer > A Lyon, une réelle ambition pour les transports publics

A Lyon, une réelle ambition pour les transports publics

Article présent dans le dossier : Ce que les nouveaux maires écolos vont changer

Le parti écologiste a remporté une grande victoire à Lyon, où Grégory Doucet a recueilli 52,6 % des suffrages exprimés et succédé à Gérard Collomb. Bruno Bernard prend les commandes de la Métropole, promettant nouveautés en faveur des transports publics et du vélo, et accélération de projets déjà actés sous la précédente mandature.

Avec Grégory Doucet à la tête de la mairie et Bruno Bernard à la présidence de la Métropole de Lyon, EELV s’offre une double victoire. Avec la ferme intention de peser sur  la mobilité.

Dans l’une des ses premières déclarations, Bruno Bernard a, d’ailleurs, confirmé le lancement d’une ligne de télécabine. Dans son programme, EELV prévoyait de lancer des études et de décider avec les habitants ; aujourd’hui, ses élus s’engagent à la réaliser d’ici 2025. « Le télécabine avec le tram‑train et le RER métropolitain fait partie d’un paquet de services en concurrence avec le projet de Métro E », explique, de son côté, Jean-Charles Kohlhaas, vice-président aux Déplacements de la Métropole (lire aussi page 54).

Si ce projet (parmi trois de télécabines) et quelques autres nécessiteront des arbitrages, le nouvel exécutif vert affiche des ambitions susceptibles de recueillir un large consensus, notamment sur les transports en commun, le ...

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Ce que les nouveaux maires écolos vont changer dans le magazine VR&T n°639

DOSSIERS PrécédEnts

Ligne 14 prolongement

Quelles perspectives pour le métro automatique

Matériel Allemagne

Le train léger existe-t-il ?

Bus Solaris

Electromobilité. Quand la relance passe au vert

Centre ville Montpellier

La gratuité des transports fait toujours débat