fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !

Se connecter avec



ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

07 Mar 2019

Dossiers > Electromobilité partie 1 : 1000 bus électriques pour l’Ile-de-France. Comment la RATP se mobilise

Electromobilité partie 1 : 1000 bus électriques pour l’Ile-de-France. Comment la RATP se mobilise

Début 2018, Ile-de-France Mobilités et la RATP annonçaient le lancement d’un appel d’offres pour l’achat de 1 000 autobus 100 % électriques. Jamais encore, en Europe, une autorité organisatrice ou un opérateur n’avait décidé d’investir autant d’argent dans l’électromobilité. Et déjà, l’opérateur parisien se prépare à accueillir, dans ses centres-bus, les futurs véhicules.

Après avoir intégralement équipé, dès 2016, la ligne 341 (Charles-de-Gaulle-Etoile – Porte-de-Clignancourt) avec des autobus 100 % électriques, Ile-de-France Mobilité et la RATP passent la vitesse supérieure en lançant, au tout début de l’année dernière, le premier appel d’offres massif pour l’achat de véhicules de ce type. De fait, Paris et sa région ambitionnent de devenir très vite la référence mondiale du transport public urbain routier « très bas carbone ». Dans cette perspective, la RATP doit pouvoir disposer d’un parc d’autobus 100 % propre d’ici 2025. Ce parc sera constitué, pour les deux tiers, de véhicules électriques et, pour le tiers restant, de véhicules roulant au biogaz. Telle est la clé de répartition des deux énergies dites « propres » finalement choisies.

Chemin faisant, Ile-de-France Mobilités et la RATP ont ainsi passé le plus gros appel d’offres jamais enregistré en Europe pour l’achat d’autobus électriques, avec 1 000 unités dont 250 en commande ferme, représentant un montant global de 400 millions d’euros d’investissements ! Il s’agit de véhicules « standard » de 12 m, dont les premières livraisons devraient intervenir à la fin 2020.

Actuellement, le parc de la RATP, ...

Il vous reste 83% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Electromobilité partie 1 : 1000 bus électriques pour l’Ile-de-France. Comment la RATP se mobilise dans le magazine VR&T n°621

DOSSIERS PrécédEnts

Feu vert pour les téléphériques français

Ces tunneliers qui creusent le ventre du Grand Paris

Le RER s’exporte en régions

Salon de l’UITP – Cap sur le zéro émission

Comment les start-up inventent la mobilité de demain

Stationnement. Les nouveaux conflits d’usage de l’espace public

Spécial UITP – Le modèle suédois

Spécial UITP – Bus et cars : la transition énergétique vue par les constructeurs suédois

Spécial UITP – Crossway « Natural Power », les nouveaux cars propres d’Iveco

La Bretagne remporte le Grand prix TER

La nouvelle route

RATP Dev et Keolis en lice pour le métro de Buenos Aires