fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

04 Nov 2015

Une fédération patronale s’élève contre le dispositif de remplacement de l’écotaxe

Mis à jour le 06 juin 2017

L’Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE), une des principales fédérations du transport routier en France, s’est élevée le 5 novembre contre le choix du gouvernement de maintenir une surtaxe de quatre centimes sur le gazole pour remplacer l’écotaxe, et non d’instaurer une vignette, comme elle le souhaitait.
L’OTRE dénonce « une vraie mesure favorisant les transporteurs étrangers au détriment des PME françaises », contrairement à « la vignette, mesure simple, efficace et juste puisque tout transporteur, français ou étranger, y aurait été soumis, contribuant ainsi, à égalité, au financement des infrastructures« .
La solution choisie pour remplacer l’écotaxe, et contribuer au financement des infrastructures de transport – le maintien d’une surtaxe de quatre centimes par litre sur le gazole – est inscrite au projet de loi de finances pour 2016.
Le 29 octobre, lors du congrès annuel de l’OTRE, le secrétaire d’Etat aux Transports s’était exprimé par vidéo, et avait expliqué que « la  vignette poids lourds n’a(vait) pas été retenue car sa mise en place serait plus lourde à gérer que le maintien de l’augmentation de la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) », et « ne bénéficierait pas d’un dispositif de répercussion à la différence des fluctuations du prix du gazole ».

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat