X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

05 Avr 2016

Mobilité , Ile-de-France , Paris , Rome , Grand Paris

Dossiers > Grand Paris : les belles promesses de la ligne 18

Grand Paris : les belles promesses de la ligne 18

La ligne 18 du Grand Paris Express – dont les maîtrises d’œuvre ont été attribuées le 15 février et pour laquelle l’enquête publique se tient jusqu’au 26 avril – est attendue impatiemment par les villes de grande couronne qu’elle doit desservir dans le sud-ouest de l’Ile-de-France… … Sa mise en service est prévue en 2024 entre l’aéroport d’Orly et CEA-Saint-Aubin et en 2030 pour Versailles-Chantiers. Beaucoup d’élus et de responsables des grands pôles économiques et de recherche espèrent néanmoins une ouverture commune en 2024, si Paris accueillait les JO. Des voix dissidentes –  des riverains, écologistes et associations – se font néanmoins entendre depuis le début de ce projet qu’ils jugent beaucoup trop coûteux et disproportionné. «La ligne 18 tient un peu une place particulière dans le réseau du Grand Paris Express dans la mesure où elle dessert les territoires les plus éloignés du cœur de l’agglomération », dit Philippe Yvin, président du directoire de la SGP, la Société du Grand Paris, maître d’ouvrage de ce vaste projet consistant à créer d’ici 2030 un réseau de métro automatique cumulant 200 km. Mais précise-t-il, « c’est aussi celle qui doit soutenir un développement à la fois économique et urbain autour de très grands projets régionaux, métropolitains, et aussi d’intérêt national comme le cluster de Paris-Saclay ». Au service de quatre départements, le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine, l’Essonne, les Yvelines, cette ligne de 35 km, dont 14 en aérien, est destinée à relier l’aéroport d’Orly à Versailles-chantiers, en passant par Paris-Saclay, l’un des premiers pôles de recherche et développement au monde. Elle desservira 14 communes, concernera 335 000 habitants, 190 000 emplois, et quelque 100 000 voyageurs devraient l’emprunter chaque jour. Elle compte dix gares, dont trois en correspondance avec RER, métro, Transilien, tramway, et trois gares aériennes à Palaiseau, Orsay-Gif et CEA Saint-Aubin sur le plateau de Saclay....

L’accès à ce dossier est protégé

Retrouvez le dossier Grand Paris : les belles promesses de la ligne 18 dans le magazine VR&T n°586

DOSSIERS PrécédEnts

Les Français en force sur le marché mondial du transport public

La SNCF conjugue le TGV au futur

Paris : Christophe Najdovski déroule sa vision pour les transports

Daimler dévoile son premier bus électrique

L’enjeu de la gratuité des transports

Rail : urgence d’un avenir

SNCF. Le grand chantier de l’information voyageurs

Vélib’ ou vélo, pourquoi choisir ?

Contournement Nîmes – Montpellier. Un peu de TGV, beaucoup de Fret

Le tour de France des téléphériques urbains

Le nouveau RER au top niveau

Transports publics 2018. Dans l’attente de la loi d’orientation des mobilités

Signaler un problème