fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Tram’bus, guest star du G7 à Biarritz

Article présent dans le dossier : BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 1 : l’année des BHNS

BHNS tram'bus Bayonne 

Il a fait une sortie publique avant l’heure. Quelques jours avant son inauguration officielle le 2 septembre, le Tram’bus de la communauté d’agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a accueilli pour un voyage en primeur la ministre de la Transition énergétique et solidaire à la veille du sommet du G7, qui s’est déroulé fin août dans la station balnéaire basque. Ce bus à haut niveau de service (BHNS), 100 % électrique et qui ressemble à s’y méprendre à un tramway avec ses « caches roues », a servi de navettes pour transporter les 2 000 journalistes entre le centre de presse, l’hôtel du Palais et le casino, les deux lieux névralgiques du sommet du G7. Les 10 Tram’Bus fabriqués par l’Espagnol Irizar circulent maintenant en service commercial sur une voie dédiée du réseau Txik Txak, entre les Hauts de Bayonne et la mairie de Biarritz. Cadencés toutes les 10 minutes, ils rechargent leurs batteries en cinq minutes grâce à un pantographe rabattable qui se connecte au mât de charge aux deux terminus de la ligne. La nuit, la charge lente se fait au dépôt. Une deuxième ligne de 13,3 km est en projet pour 2020, entre Tarnos et le sud de Bayonne.

N. A.


En chiffres

  • Longueur : 12 km.
  • Vitesse commerciale : 20  km/h.
  • Coût total du projet : 168  ...

Il vous reste 78% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier BHNS et tramways, la nouvelle vague. Partie 1 : l’année des BHNS dans le magazine VR&T n°628

DOSSIERS PrécédEnts

Panoramique des dômes

Les régions misent sur leurs trains touristiques

Europorte France

Spécial Fret et Logistique. Un plan vert sinon rien

IA

L’intelligence artificielle au service de la route

Tunnelier

Ile-de-France : La relance des grands chantiers