Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

05 Fév 2019

Dossiers > Daimler Bus mise sur la fabrication française

Daimler Bus mise sur la fabrication française

Le site de production de Daimler Bus, à Ligny-en-Barrois (Meuse), vient de sortir son 20 000e véhicule. Cette année, il doit même assembler davantage d’autobus Mercedes que l’usine allemande de Mannheim.

 

C’est l’opérateur allemand Schlienz Tours, basé à Kernen-im-Remstal, dans le Bade-Wurtemberg, qui a réceptionné, le 21 décembre dernier, le 20 000e véhicule de plus de 8 t assemblé dans l’usine de Ligny-en-Barrois, près de Bar-le-Duc (Meuse). Il s’agit d’un Citaro de 12 m, qui faisait partie intégrante d’une commande de vingt-trois autobus identiques, dont quinze auront été assemblés sur le site français. Ces deux derniers chiffres illustreraient presque déjà, à eux seuls, l’importance récemment prise par Ligny, au niveau européen, dans l’outil de production du groupe Daimler Bus.

Seulement 30 % des bus destinés au marché français

La carcasse d’un Citaro de 12 m destiné
au réseau de Graz (Autriche) s’apprête
à entrer dans la ligne
de montage.

L’accès à ce dossier est protégé

Retrouvez le dossier Daimler Bus mise sur la fabrication française dans le magazine VR&T n°620

DOSSIERS PrécédEnts

La révolution billettique

Les guichets de vente baissent le rideau

Recherche diplômés (presque) désespérément

Daimler Bus mise sur la fabrication française

Les RER à la peine dans une Ile-de-France en chantier

2,818 milliards pour moderniser le réseau ferré

Train à hydrogène. Un bon filon pour Alstom

Ouvrir à tout prix

Les constructeurs veulent « verdir » les trains

Hyperloop. « Une formidable escroquerie technico-intellectuelle »

Nouveaux horaires 2019 : le début du grand ménage ?

Palmarès des mobilités 2018

Signaler un problème

[recaptcha]