fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

    X

    RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

    Sélectionnez un dossier :

    Créer un nouveau dossier

    Un réseau de 230 km

    Article présent dans le dossier : Naissance du plus grand RER transfrontalier d’Europe

    Longue de 16 km (dont 14 km en Suisse et 2 km en France) la liaison CEVA est souterraine sur 13 km. Sur la partie souterraine, 3,7 km de tranchées couvertes ont été creusées côté suisse, contre 1,5 km entre la frontière et l’entrée de la gare d’Annemasse. Entre les gares existantes de Genève-Cornavin et Annemasse, le CEVA dessert cinq gares, toutes en Suisse : Lancy-Pont-Rouge (seule gare aérienne, terminus provisoire de 2017 à 2019), Lancy-Bachet (en entrée du souterrain, pôle d’échange multimodal), Genève-Champel (gare sur le nouveau tronçon), et deux gares souterraines, remplaçant les anciennes gares en surface des mêmes noms : Genève-Eaux-Vives et Chêne-Bourg.

    Le CEVA est entièrement électrifié (système suisse, deux fois 15 kV 16,7 Hz, la frontière électrique avec le 25 kV 50 Hz français se situant à Annemasse).

    Tunnel CEVA

    Le CEVA remonte à la surface en approche de la gare d’Annemasse.

    Le 15 décembre, le réseau Léman Express comptera six lignes, totalisant 230 km et desservant 45 gares, dont 22 en France et 23 en Suisse (en comptant l’aéroport de Genève et le TER entre Bellegarde et Annemasse, qui ne font pas stricto sensu partie des six lignes).

    Quatre de ces lignes, la L1 (Coppet - Evian), la L2 (Coppet - Annecy), la L3 (Coppet - Saint-Gervais-les-Bains Le Fayet) et la L4 (Coppet - Annemasse) emprunteront la liaison CEVA et remplaceront les dessertes actuelles entre Coppet et Lancy-Pont-Rouge via Genève-Cornavin. Lancées ...

    Il vous reste 72% de l'article à lire
    L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

    Se connecter
    Pas encore lecteur? Je crée mon compte

    Acheter à la carte

    Ce dossier : 5€
    par porte monnaie

    ou par CB
    J'achète le dossier

    S'abonner

    Accès illimité
    à tous les contenus
    de Ville-Rail-Transports
    Je découvre les offres

    DOSSIERS PrécédEnts

    Panoramique des dômes

    Les régions misent sur leurs trains touristiques

    Europorte France

    Spécial Fret et Logistique. Un plan vert sinon rien

    IA

    L’intelligence artificielle au service de la route

    Tunnelier

    Ile-de-France : La relance des grands chantiers