fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !

Se connecter avec



ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

24 Juin 2014

Alstom , Vinci , Tramway

Qatar : contrat de 2 milliards pour Vinci et Alstom dans le tramway de Lusail

Vinci et Alstom ont signé, le 23 juin, un contrat d'environ 2 milliards d'euros auprès de Qatar Railways Company (QRAIL) pour la phase finale de la construction du tramway de la ville nouvelle de Lusail, au nord de la capitale Doha.
Ce contrat, remporté par Alstom et QDVC, filiale de Qatari Diar (51 %) et de Vinci Construction Grands Projets (49 %), a été signé le 23 juin, à l'Elysée, en présence de François Hollande, à l'occasion d'une visite officielle de l'émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani.
Ce contrat prévoit la construction de 25 stations, d'un dépôt, de lots architecturaux et électromécaniques pour un réseau de quatre lignes de tramway, dont l'entrée en service est prévue en 2018 pour la première ligne, et en 2020 pour les trois autres, a indiqué Vinci dans un communiqué.
Le groupe Alstom, dont la part du contrat s'élève à 750 millions d'euros, fournira 35 rames équipées d'une technologie sans caténaire, ainsi que l'alimentation électrique et les moyens de télécommunication et de contrôle, a précisé le géant français du BTP.
Une option est prévue pour 32 rames Citadis supplémentaires, d'une longueur de 32 mètres, a indiqué Alstom dans un communiqué séparé.
QDVC a déjà achevé les travaux de génie civil des premières phases de l'infrastructure de ce "métro léger", qui comprendra en tout 37 stations et 7 kilomètres en sous-terrain.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat