fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

OuiCar, nouvel allié de la SNCF

Mis à jour le 23 mai 2017

Ce 25 juin a été révélée l'alliance entre la SNCF et OuiCar. Le pionnier encore tout jeune de la consommation collaborative, propose un système de location de voitures entre particuliers, souple et à petits prix, notamment dans les zones peu denses… OuiCar se présente comme le quatrième « loueur français » avec un parc de 20 000 voitures. L'entreprise fondée il y a trois ans par Marion Carrette a multiplié par quatre son activité en 2014 et compte désormais 400 000 membres. Aujourd’hui, Guillaume Pepy, président du directoire de SNCF, fait le pari d’investir 28 millions d’euros dans OuiCar, devenant largement majoritaire avec 75 % des parts. 

Jaïna, l'entreprise de Marc Simoncini – fondateur de Meetic – déjà présente au capital de OuiCar, continue à escorter l'entreprise dans son aventure SNCF.

La France, « premier marché de location de voiture en Europe », selon Marion Carrette, est un précurseur de la mobilité partagée. La SNCF veut donc s’investir dans ce nouveau marché en croissance. Objectif : doubler le marché de la mobilité partagée en France, estimé à 15 % du total, et à faire passer le nombre de voitures dont dispose OuiCar à 100 000 d’ici à trois ans. Même si le train reste encore la colonne vertébrale de la SNCF, l’entreprise voit là une opportunité de proposer à ses clients de nombreuses solutions de mobilité complémentaires. Elle veut ainsi faire siens les atouts de OuiCar – simplicité, souplesse, prix abordables, qualité de service – dans le cadre de son offre de parcours porte à porte. De quoi devenir un « connecteur de mobilité », comme l’a expliqué Guillaume Pepy.

 

Il ne s’agit par ailleurs pas d’une première pour la SNCF, qui avait déjà complété sa gamme avec ZipCar, une offre d’autopartage nationale et internationale, et iDVroom, la solution de covoiturage sur des courtes distances. Les gares et les aéroports sont déjà un centre névralgique de l’activité de OuiCar. Avec cette alliance, la start-up va pouvoir s'adresser à une population ciblée de clients potentiels. Les deux entreprises se donnent environ 18 mois pour mettre au point des solutions intégrées sur les terminaux mobiles, permettant, dit Barbara Dalibard DG de SNCF Voyageurs, d'avoir « à la fois le billet de train et la clé ouvrant la porte de la voiture ».

 

Marie MURAT

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat