Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Siemens remporte un contrat pour le système d’exploitation du RER E

Siemens a remporté un contrat de 186 millions d’euros auprès de la SNCF, pour le système d’exploitation du RER E, Eole, qui relie déjà l’est de l’Ile-de-France à Paris, et sera prolongé vers l’ouest en 2022.
Ce système “d’automatisme, de contrôle et de supervision des trains”, doit permettre de faire circuler plus de trains, à une vitesse plus élevée (120 km/h).
“Déployé sur le tronçon central de la nouvelle ligne E entre les gares Rosa Parks et Nanterre-La-Folie, ce sont 22 trains par heure au lieu de 16 aujourd’hui qui circuleront grâce à NExTEO. A terme, ce sont 28 trains par heure qui assureront le transport des 620.000 voyageurs attendus dès la mise en service complète de Eole en 2022 au lieu de 370.000 aujourd’hui” sur les deux lignes existantes, a indiqué la SNCF. Le département Ingénierie de la RATP apportera “son soutien à celui de SNCF (…) dans une perspective plus large de déploiement ultérieur de NExTEO sur d’autres lignes de RER”, a ajouté l’entreprise.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème