fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

26 Juin 2017

SNCF , Concurrence , TER

La région Pays de la Loire envisage d’expérimenter la concurrence sur 13  % de son réseau ferroviaire

Mis à jour le 29 septembre 2017

Un protocole d’accord a été trouvé et signé le 23 juin entre les Pays de la Loire et la SNCF à propos de la prochaine convention TER de la région. Dans le cadre de la future convention, et avec la mise en service du cadencement à partir du 2 juillet, il est prévu en 2017 une augmentation de l’offre de trains de 8,5 % comparé à 2016. Les possibilités de correspondances vont être accrues et iI sera possible aux abonnés TER d’avoir accès aux TGV sur les portions de lignes les plus fréquentées. Dans le cadre de la modernisation du service, 50 % des ventes devront être réalisées grâce au digital.

L’engagement de la SNCF sur les objectifs de qualité de service est renforcé et devient pluriannuel. En cas de manquement, les pénalités seront plus importantes, précise la région. « Les incidents liés à SNCF Réseau et non plus seulement à SNCF Mobilités seront désormais intégrés au dispositif de mesure de qualité, ce qui constitue une première en France », indique-t-elle également.

De son côté, le conseil régional va augmenter sa contribution financière qui va passer à 600 millions d’euros sur quatre ans, entre 2017 et 2020. Rappelons que les Pays de la Loire ont dépensé l’année dernière 140 millions d’euros pour les trains régionaux.

Enfin, pour préparer l’ouverture à la concurrence des TER prévue par l’Union européenne au plus tard en 2023, la région souhaite l’expérimenter sur une partie de son réseau de transport ferroviaire de voyageurs, pouvant aller jusqu’à 13 % du total, dès que la loi le permettra en France.

M.-H. P

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat