fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

22 Sep 2020

Alstom , SNCF , TGV

Un concours pour imaginer la livrée du TGV du futur

Visuel du TGV 2020

Le TGV du futur, initialement baptisé TGV 2020, a changé de nom : pour la SNCF, il s’appelle désormais TGV M, comme « Modernité », « Maîtrise de l’énergie », « Mutualisation », « Modularité », « Mobilité » et « Meilleur ». Et pour Alstom, son constructeur, le train à grande vitesse français de la prochaine génération est toujours désigné Avelia Horizon. Mais lorsque deux premières rames entameront leurs campagnes d’essais, dans un an, elles seront revêtues chacune de leur livrée – ou plutôt « robe » – qui présentera la particularité d’avoir été dessinée par les salariés d’Alstom pour l’une et de la SNCF pour l’autre, dans le cadre d’un concours interne intitulé IMAGINE TGV M.

Sur ces deux rames, l’une gagnera en 2021 l’anneau d’essais de Velim, en République tchèque, alors que l’autre circulera à partir de fin 2021-début 2022 sur le réseau ferré français.

« Il s’agit d’un co-partenariat entre SNCF et Alstom », précise Julien Féré, le directeur de la communication de Voyages SNCF : « tout le monde peut participer à ce concours au sein des deux groupes ». À la SNCF, « toute personne avec un passe Carmillon peut participer, pas seulement les personnels liés au TGV, mais aussi par exemple des collaborateurs de SNCF Réseau ou de Gares & Connexions ».

Concrètement, le personnel des deux groupes peut télécharger une vue en élévation d’une motrice et de la voiture 1, ainsi qu’une vue de face du nez de la rame. Pour la livrée, deux consignes sont à respecter : la reprise des codes respectifs Alstom et SNCF, ainsi que l’expression des valeurs du Manifeste TGV M (les six « M » cités plus haut). Après dépôt des propositions, du 10 septembre au 1er octobre, un comité sélectionnera 20 créations (entre autres sur des critères de faisabilité) pour le vote en ligne, du 22 octobre au 13 novembre, qui sélectionnera les 10 créations finalistes. Enfin, le 8 décembre, un jury composé du comité de direction Voyages SNCF, en présence de son DG Alain Krakovitch, désignera la livrée retenue pour la rame TGV M. Un processus similaire sera suivi côté Alstom, pour sa rame Avelia Horizon.

Une présentation des livrées retenues sera faite début 2021 sur maquette. Puis ces livrées seront pelliculées sur les motrices et voitures des deux rames d’essais, qui seront en circulation jusqu’à fin 2023 : « on risque de les voir assez souvent et elles ne manqueront pas d’attirer l’attention des passionnés de photos ferroviaire », promet Julien Féré.

« Une centaine de propositions sont déjà arrivées en une seule semaine : ça démarre très, très bien », se félicite le directeur de la communication Voyages SNCF, qui souligne le « retour positif de l’ensemble des activités ». Après une période marquée par des remous au sein de l’entreprise et la crise sanitaire, « c’est notre avenir qui se dessine ». Une partie des propositions sont familiales « et il n’est pas rare que les enfants aient participé ! » L’idée de ce concours interne est d’ailleurs partie du constat que nombre d’agents émettaient des propositions spontanées sur les livrées. Face au reproche fait aux communicants de créer « hors sol », Voyages SNCF a décidé de capter cette « énergie collaborative ». « C’est la première fois qu’un pelliculage n’est pas réalisé par un designer de métier », résume Julien Féré.

On notera que dans le cadre de ce concours interne, la communication commune d’Alstom et de Voyages SNCF parle de « robe » plutôt que de « livrée ». « Le terme de « robe » est apparu chez Alstom », explique Julien Féré. « C’est une jolie image, qui féminise le train, et c’est un terme plus français que « livrée », plus anglophone »

Patrick Laval

Une mise en service prévue en 2024
En juillet dernier, deux ans après la commande de 100 rames à Alstom, le premier chaudron TGV M était présenté par la SNCF. Cet automne devrait voir la finition de la première motrice (à Belfort) et de la première remorque (à La Rochelle). La livraison des premiers trains de série devrait commencer fin 2023, pour de premières circulations en service « pré-commercial » en janvier 2024. Le service commercial devrait débuter en juin suivant.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat