fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Couvre-feu : quelles conséquences pour les transports publics?

Dans le métro parisien

Mis à jour le 21 octobre 2020

Après le couvre-feu décrété à partir de vendredi minuit en Ile-de-France et huit autres métropoles (Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Etienne), où le virus circule activement, des questions se posent sur le niveau du service de transport à maintenir après 21 heures, heure du début du couvre-feu. La présidente (ex-LR) de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a rappelé, le 15 octobre, sur RTL que les transports publics, une des principales compétences de la région, resteraient « évidemment ouverts » malgré le couvre-feu. Mais, a-t-elle ajouté, « nous apprécierons en fonction de la fréquentation, de la jauge et des impératifs du couvre-feu comment nous adapterons le service ».

Pour le moment, pas de changement donc, mais des adaptations pourraient rapidement intervenir puisque les responsables des transports travaillaient depuis quelque temps déjà sur un scénario de couvre-feu.

L’association Plus de Trains s’inquiète toutefois pour les Franciliens qui devront prendre les transports publics après 21 heures. « Après le couvre-feu, métros et RER seront peu remplis le soir, renforçant le sentiment d’insécurité », comme cela avait déjà été constaté pendant le confinement, écrit l’association via un tweet. Elle suggère à la RATP et à la SNCF de « conseiller de voyager à l’avant pour être moins isolé ».

De son côté, Valérie Pécresse, également présidente d’IDFM, appelle une nouvelle fois les entreprises de la région à recourir « massivement au télétravail pour limiter les déplacements et la circulation du virus », soit « trois jours par semaine au moins ».

Côté voyages en train longue distance, un communiqué de SNCF Voyageurs confirme « que les TGV (InOui et Ouigo), Intercités, trains internationaux et trains régionaux circuleront tous comme prévu en ce week-end du 16, au 18 octobre, ainsi que pendant l’ensemble des vacances de la Toussaint, pendant lesquelles plus de cinq millions de voyageurs sont attendus à bord des trains longue distance ». Les voyageurs qui sortiraient de la gare après 21 heures pourront présenter leur billet de train comme justificatif leur permettant de se déplacer malgré le couvre-feu.

 

 

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat