Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Transdev se dégage des bus d’aéroport en Suède

Transdev justifie la revente des bus d'aéroports suédois au Norvégien Vy par son recentrage sur le B2B.

Mis à jour le 07 janvier 2020

Selon Gunnar Schön, PDG de la filiale suédoise du groupe français : « Les bus desservant les aéroports ont été une activité à succès pour Transdev Suède et ont connu une croissance importante depuis leur acquisition en 2007 ». « Nous sommes donc très satisfaits d’annoncer que leur nouveau propriétaire sera Vy », a ajouté le dirigeant, dans une déclaration rendue publique le 20 décembre. Sous réserve d’une autorisation de la part des autorités concernées, cette vente devrait être conclue au cours du premier trimestre 2020. Vy, l’acquéreur des bus d’aéroports suédois (Flygbussarna), n’est autre que les Chemins de fer norvégiens de l’Etat, sous leur nouveau nom.

Pourquoi alors vendre une activité qui marche si bien ? Rien à voir, officiellement, avec le phénomène médiatisé du flygskam, « la honte de prendre l’avion ». Transdev justifie cette vente par un recentrage du Groupe vers ses activités en B2B (délégations de service public, avec les collectivités comme clients), impliquant un désengagement des activités en B2C (avec le voyageur comme client direct), qui comprennent entre autres les bus reliant sept aéroports suédois (représentant 85 % du trafic aérien du pays) aux neuf villes voisines.

P. L.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat