fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

02 Juin 2017

Normandie , Caen , France , Bus électrique

Caen anticipe la loi de Transition énergétique

Mis à jour le 15 juin 2017

A partir de 2020, la Communauté urbaine Caen la mer, qui compte aujourd’hui 265 000 habitants, devra investir dans une proportion de plus en plus importante de bus à faibles émissions. Afin de faciliter sa prise de décision concernant les investissements nécessaires dans les prochaines années et de tester les différents types de véhicules répondant à la réglementation de la loi de Transition énergétique pour la croissance verte, l’AO a fait le choix de réaliser 2 expérimentations 100 % électrique. La première avec un bus Irizar qui circule tout le mois de juin sur la ligne 25 du réseau Twisto (Keolis) reliant le centre de Caen à Hérouville Saint-Clair, la seconde, du 15 juillet au 15 août, avec un bus Heuliez Bus GX 337 Elec fabriqué à Rorthais. Il s’agit de tester en conditions réelles la consommation d’énergie et l’autonomie annoncée (230 km pour l’Irizar, suffisamment pour un service complet) dans toutes les conditions d’exploitation ; le confort ressenti par les voyageurs ; la maintenance et la fiabilité du matériel. Les bus seront rechargés au dépôt durant la nuit au minimum 6 heures.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat