Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Le Cristal prend son autonomie

© VR&T - Pascal Riffaut

Le Cristal de Lohr est désormais en phase d’industrialisation et peut accepter des premières commandes fin 2018. Le véhicule devrait alors être homologué.

Cristal vise le mode libre service (autopartage) et le mode navette urbaine, jouant à la fois le véhicule personnel et le véhicule de transport public. Jusqu’à quatre véhicules peuvent être attelés. On est ainsi, « grâce à l’attelage, très proche de la capacité de transport d’un bus de 12 mètres », assure Jean-François Argence, directeur des Nouvelles mobilités de Lohr Industrie. Et dit-il, « on sera en dessous du prix d’un bus électrique standard ».
Le groupe est aujourd’hui en discussion avec la CTS pour une expérimentation, que le constructeur préfère appeler «  exploitation en situation réelle » au quatrième trimestre à Strasbourg.

Une version autonome, iCristal, doit être expérimentée avec Transdev à Saclay et à Rouen. Deux véhicules autonomes doivent être construits cette année, grâce à un partenariat entre Transdev, Lohr et un fournisseur de technologie d’automatismes dont le nom n’est pas encore rendu public.

F. D.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème