fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Les Renault ZOE équipées d’un logiciel d’autopartage dès la sortie d’usine

Renault_Zoe_electrique

© Renault

La start-up niçoise Vulog et le groupe Renault ont signé un accord, le 21 mai, pour installer nativement la solution technologique d’autopartage dans les Zoé électriques, Dès leur sortie d’usine, elles seront donc équipées  du logiciel AiMA (Artificial Intelligence Mobility Applied), ce qui permet au constructeur et loueur “de lancer et exploiter des services de partage partout dans le monde, en moins de trois mois“, promet Vulog dans un communiqué.

Les citadines électriques de la marque au losange sont aujourd’hui déployées pour des services d’autopartage en free floating en Europe du Nord (à Paris par exemple, sous la marque Moov’in.Paris, mais également devant des centres commerciaux du groupe Klepierre), en Amérique latine et aux Émirats Arabes Unis. Sous la marque blanche Renault Mobility.

Les fonctionnalités du logiciel préinstallé dans les voitures de série permet une gestion prédictive de la demande, de combiner la gestion d’une flotte en free-floating avec des réservations planifiées, et, à terme de s’adapter à la mobilité partagée autonome, indique Vulog.

D’autres constructeurs comme PSA qui opère le système d’autopartage Free2Move, ont déjà pré-équipé leurs voitures électriques du logiciel Vulog.

N.A

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat