fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

27 Juin 2011

PDU

Royan : première étude pour un PDU à l’été 2012

Mis à jour le 23 mai 2017

La communauté d’agglomération de Royan Atlantique (Cara) a commandé une étude concernant les déplacements des 73 000 habitants de ce territoire, dévoilée début mai. La communauté d’agglomération de Royan Atlantique (Cara) a commandé une étude concernant les déplacements des 73 000 habitants de ce territoire, dévoilée début mai. L’intercommunalité souhaite en effet adopter un PDU avant l’été 2012. L’étude d’Egis Mobilité s’est appuyée sur un questionnaire distribué aux habitants de la Cara, près de 5 600 ménages, qui devaient donner leur opinion sur les transports. Sans surprise, la voiture est le mode de transport le plus utilisé, qui séduit pour son côté « pratique », devant chez soi. Alors que les arrêts de bus sont jugés par les usagers trop éloignés du domicile, et les fréquences, insuffisantes. Ces deux freins n’expliquent pourtant pas un paradoxe : le réseau Cara’bus est moins emprunté dans l’ouest du territoire, alors que c’est le secteur le mieux desservi. Le PDU s’intéressera évidemment aux modes de transport doux. Or, pour l’heure, l’usage du vélo reste très confidentiel, faute d’infrastructures spécifiques, au premier rang desquelles les bandes ou les pistes cyclables, disent les usagers. Ce diagnostic, première étape du PDU, sera suivi, en septembre, de réunions territoriales avec les élus de Grézac, Médis, Arvert et Saint-Georges-de-Didonne. Le comité de pilotage du PDU définira des scénarios et la programmation du plan d’action avant les réunions publiques à la fin de l’année 2011.    

 

Y. G.
 

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat