fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

29 Août 2011

La DB veut 25 % de femmes dans ses effectifs

Mis à jour le 23 mai 2017

Depuis le début de l’année, le débat fait rage en Allemagne : faut-il introduire des quotas pour féminiser les hautes sphères de l’économie ? Alors qu’au sein même du gouvernement tous les ministres ne parlent pas de la même voix, les grandes entreprises sont priées de prendre position. La Deutsche Bahn se déclare ainsi déterminée à féminiser ses équipes. Objectif : 25 % de collaboratrices « à tous les étages », d’ici cinq ans.
Actuellement, la proportion de femmes atteint seulement 21 %, et tout juste 16 % dans l’encadrement. Pour y parvenir, le groupe allemand va mettre en place des outils tels que le temps partiel pour les cadres dirigeants ou le travail à domicile. Pour autant, pas question d’introduire des quotas, notamment au sein du conseil d’administration : « Cela n’a aucun sens », affirme le DRH de la Bahn, Ulrich Weber.

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat