fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

19 Mar 2015

Getlink

Résultats. Eurotunnel révise à la hausse ses objectifs

Mis à jour le 23 mai 2017

Eurotunnel a annoncé le 18 mars avoir dépassé ses objectifs financiers en 2014 avec un excédent brut d'exploitation de 498 millions d'euros et un résulat net positif à 57 millions d'euros, bien que divisé par deux à cause d'éléments exceptionnels.
Le groupe qui gère le tunnel sous la Manche, qui visait un excédent brut d'exploitation (Ebitda) de 460 millions d'euros l'année dernière, a en outre révisé à la hausse son objectif pour 2015, à 535 millions (+35 millions) et ambitionne d'atteindre 580 millions en 2016, a-t-il précisé dans un communiqué.
Le chiffre d'affaires lié au tunnel a enregistré une augmentation de 8,7%, pour s'établir à 847,2 millions d'euros. Les navettes ont transporté 1,4 million de camions (+6%), 2,5 millions de voitures (+4%) et 63.059 autocars (-2%). 1,6 million de tonnes de marchandises (+21%) ont également traversé le tunnel.

Le chiffre d'affaires de MyFerryLink (Eurotunnel est propriétaire des bateaux qu'il loue à la Scop SeaFrance) est aussi en croissance (+25,2%) et même si la compagnie reste dans le rouge, elle a réduit sa perte d'exploitation à 12 millions d'euros contre 22 millions en 2013. Mais la société doit se séparer de MyFerryLink (10% de parts de marché) d'ici à l'été, suite à une décision du Tribunal d'appel de la Concurrence (CAT) britannique.
      

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat