fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Ségolène Royal pour des bus électriques à Paris

Mis à jour le 23 mai 2017

La ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a déclaré, le 8 mai, que les grandes villes devaient « donner l'exemple » pour accélérer la « révolution de la voiture électrique" qui, selon elle, constitue la vraie réponse au problème du diesel. « Mon souhait est que lorsque quelqu'un voudra changer une vieille voiture diesel, il puisse s'acheter une voiture électrique », a indiqué Ségolène Royal, en marge d'un déplacement sur les perturbateurs endocriniens, à Paris.

Pour Ségolène Royal, « la révolution de la voiture électrique se fera beaucoup plus rapidement (…) si les grandes villes donnent l'exemple ». Elle les a appelées à leur « donner un avantage », comme le stationnement gratuit et la possibilité de rouler dans les couloirs de bus en cas d'embouteillages, mais aussi à « aider financièrement » les taxis à acheter des véhicules électriques et convertir la flotte de bus municipaux.

« Tous les bus dans Paris devraient être électriques », a-t-elle estimé. « Il n'y a aucune raison que ça traîne autant », a ajouté la ministre, soulignant que les villes n'avaient pas besoin de l'aide de l'Etat pour opérer la révolution électrique. 

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat