fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

12 Nov 2019

Guillaume Pépy

Dossiers > Nos années Pepy > « Pepy a mis du temps à virer sa cuti »

« Pepy a mis du temps à virer sa cuti »

Article présent dans le dossier : Nos années Pepy

Les plus hauts dirigeants n’ont semble-t-il pas compris tout de suite ce qui était en germe avec la séparation de l’infrastructure et de l’exploitation. Une grande dirigeante Voyageurs à la SNCF se réjouissait : maintenant qu’on nous a enlevé l’infra on va pouvoir faire ce qu’on veut… La dette ne pèse plus trop. Et puis, l’infra était un peu considérée comme un boulet, et les hommes de l’infra comme retardataires… Thierry Mignauw — comme tant d’autres cheminots — se désole de voir une SNCF, amputée de l’infrastructure, perdre en efficacité. Pour lui, la question, « ce n’est pas que l’infra tire le ferroviaire vers le bas, c’est qu’il faut qu’elle le tire vers le haut… » Indispensable, pour que s’assemblent au mieux tous les éléments du système, sillons, ressources en hommes et matériels, selon des métiers que l’on peut dire de l’exploitation et que l’on a souvent nommés du transport. Mignauw, qui ne cache pas son admiration pour Pepy, juge que sur ce point « il a viré tardivement sa cuti ». Sans doute parce que ce qui l’intéresse, c’est la politique commerciale.

François Dumont

Il vous reste 70% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

DOSSIERS PrécédEnts

Panoramique des dômes

Les régions misent sur leurs trains touristiques

Europorte France

Spécial Fret et Logistique. Un plan vert sinon rien

IA

L’intelligence artificielle au service de la route

Tunnelier

Ile-de-France : La relance des grands chantiers