Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

07 Jan 2019

Ferroviaire , Mobilité , Politique , Ile-de-France , RATP , SNCF , RER

Dossiers > Les RER à la peine dans une Ile-de-France en chantier

Les RER à la peine dans une Ile-de-France en chantier

Il y a cinq ans, Jean-Pierre Farandou, patron de Keolis, et auparavant directeur général de SNCF Proximités, nous déclarait : « En Ile-de-France, la situation est devenue ingérable. » Et il annonçait des années noires. Nous y voilà. Les investissements pour le renouvellementdu réseau ferroviaire sont devenus considérables, à 800 millions d’euros par an. Tant mieux.
Mais les bénéfices ne s’en feront sentir que plus tard. C’est la gêne qu’on va d’abord ressentir. Valérie Pécresse, lors du baptême du tunnelier d’Eole, a averti : « La période des travaux va être très difficile ».

D’autant que le trafic connaît une croissance soutenue. Selon Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien, elle est de 3 % par an dans les RER. Et on ne voit pas de fléchissement en vue.

Au nord, il y a tant de travaux urgents que c’est la bousculade. Le préfet Michel Cadot est chargé de les coordonner. Pas sûr que cela suffise. Valérie Pécresse et Anne Hidalgo demandent que CDG Express soit reporté. La présidente d’Ile-de-France Mobilités – qui peut s’en étonner – veut privilégier les 900 000 usagers du RER B. Et pour elle, qui veut massivement renouveler le matériel, la solution passe par des rames à deux niveaux…  dont l’arrivée va nécessiter des travaux.

Sur le RER C, la massification des travaux conduit à une solution radicale. Couper le ...

L’accès à ce dossier est protégé

Retrouvez le dossier Les RER à la peine dans une Ile-de-France en chantier dans le magazine VR&T n°618

DOSSIERS PrécédEnts

Ouvrir à tout prix

Les RER à la peine dans une Ile-de-France en chantier

2,818 milliards pour moderniser le réseau ferré

Train à hydrogène. Un bon filon pour Alstom

Les constructeurs veulent « verdir » les trains

Hyperloop. « Une formidable escroquerie technico-intellectuelle »

Nouveaux horaires 2019 : le début du grand ménage ?

Palmarès des mobilités 2018

ZF invente la mobilité de nouvelle génération

RER D : diviser pour mieux gérer

« Notre objectif est d’investir 500 millions d’euros à l’international »

La première ligne à grande vitesse d’Afrique

Signaler un problème