fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

09 Mar 2015

Eole

Eole : l’infra en bonne voie, le matériel à la case départ

Mis à jour le 15 juin 2017

Une réunion interministérielle, le vendredi 6 mars, devait permettre d’avancer sur le dossier du prolongement d’Eole à l’ouest. La veille…

certains obstacles avaient été aplanis lors d’une première réunion. On s’acheminait vers la mise au point de la convention de financement, portant sur l’intégralité du projet. Cependant, comme nous l’avions écrit (lettre confidentielle du 26 janvier) et comme l’a dernièrement confirmé la lettre d’information Mobilettre, l’appel d’offre concernant le futur RER 2N NG devrait être déclaré infructueux.  Un dossier ultra sensible. C’est la deuxième fois que l’appel d’offre est arrêté. Si la décision n’a pas été officiellement prise, elle ne fait plus de  doute. Si on renonce à un matériel jugé sur-spécifié, selon pas mal d’observateurs (ce qui n’aurait pas empêché un outsider de tirer son épingle du jeu), deux options semblent ouvertes Soit un dérivé du MI09 d’Alstom et Bombardier, aujourd’hui en livraison sur la ligne A du RER. Soit, comme on l’annonçait jusqu’à présent, un train de conception nouvelle. Les tenants de la première solution font observer qu’un train « proven design » permettrait d’être prêt pour les échéances d’Eole (2020 Nanterre, 2022 Mantes-la-Jolie). Il faudrait tout de même, selon les joyeusetés de l’Ile-de-France, modifier les caisses du MI09, du fait de hauteurs de quais différentes sur le RER A et le RER E. Mais on éviterait le risque maximal qu’on a connu avec la NAT,  d’une conception radicalement nouvelle. Avec une menace terrible pour le gagnant : encourir des pénalités dont le montant engloutit la marge. Mais le Stif et la SNCF souhaitent, semble-t-il, un train vraiment nouveau et 100% accessible. Pourvu que le troisième appel d’offres soit le bon ! Il est au moins un appel d’offres qui avance bien : celui de NExTEO, le système de contrôle commande prévu pour les RER d’Eole. Six spécialistes mondiaux de la signalisation ont remis des offres. Deux d’entre eux tenaient la corde : Siemens et Thales. C’est le premier qui aurait été choisi, décision qui ne sera définitive qu’après avoir été approuvée par les CA de SNCF Réseau et de SNCF Mobilités, pas avant deux mois. Quant à la signature, elle interviendra une fois le financement assuré. Ce qui renvoie à la réunion interministérielle du vendredi 6 mars.

...

L'accès à la totalité de l'article ( 363 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Vous avez déjà un compte ?

Connectez-vous

S’abonner à

Ville, Rail & Transports

ou

Acheter à la carte

Porte-monnaie électronique
à partir de 20 €

Je découvre les offres

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat