fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

14 Jan 2016

La circulation alternée devrait être facilitée

Mis à jour le 23 mai 2017

Le gouvernement s'est engagé le 14 janvier à un déclenchement plus rapide de la circulation alternée « dès qu'un épisode de pollution prolongée est prévu ».
Selon une note du ministère de l'Ecologie, la procédure serait raccourcie d'un jour, avec une circulation alternée possible dès le troisième jour d'un épisode avec des dépassements du seuil d'information (moyenne de 50 microgramme/m3 sur 24 heures).
Les préfets pourraient « adopter les mesures d'urgence après consultation d'un comité d'experts associant les collectivités territoriales », selon Alain Vidalies, le secrétaire d'Etat aux Transports.
Ségolène Royal avait par ailleurs annoncé dès le mois de juin la mise en place début 2016, sur la base du volontariat, de pastilles de couleurs indiquant le taux de pollution des véhicules. L'expérimentation annoncée cet automne par Ségolène Royal à Strasbourg et Grenoble de mesures adossées à une pastille n'a pas encore eu lieu.

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat