Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Gares & Connexions renforce son partenariat avec BulldozAir

En partenariat avec la start-up BulldozAir, SNCF Gares & Connexions a doté plus de 100 agents sur tout le territoire d’applications Web et mobile de gestion de chantier.

En 2015, SNCF Gares & Connexions a entamé une réflexion sur la digitalisation de la maintenance des gares en développant une boîte à outils digitaux avec la direction Digital des gares, la direction des Services et Opérations et les trois Technigares, entités de SNCF Gares & Connexions qui effectuent et supervisent les chantiers de rénovation et de maintenance des 3 000 gares de France. BulldozAir a alors signé un premier contrat avec SNCF Gares & Connexions afin de répondre aux besoins des agents des Technigares. Principe de cette application : collecter très simplement de l’information visuelle sur le terrain pour faciliter la communication entre les équipes. Les agents peuvent photographier, annoter, dessiner leurs remarques pendant leurs visites de chantiers, assigner des tâches à leurs collaborateurs ou prestataires, et disposent d’une traçabilité de tous les événements et modifications intervenus lors des travaux.

Le 1er octobre 2015, SNCF Gares & Connexions a lancé un premier test avec BulldozAir pour une durée de six mois avec 100 testeurs, conducteurs et surveillants de travaux des Technigares. Au terme de ces six mois, 40 testeurs supplémentaires s’étaient inscrits de leur propre initiative et ce collectif de 140 agents avait créé près de 390 projets, inséré plus de 4 500 photos, localisé plus de 2 500 notes et envoyé plus de 300 demandes d’invitations à des collaborateurs des projets.

L’expérimentation, d’abord reconduite pour trois mois, vient d’être relancée sur neuf mois. Elle inclut désormais l’utilisation de la géolocalisation des notes sur les plans, de drones, de caméras thermiques et l’intégration du cloud.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème