fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

20 Déc 2016

CDG Express

Le Parlement entérine le projet CDG Express

Mis à jour le 06 juin 2017

 

h2 { direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); }h2.western { font-family: « Liberation Sans », »Arial »,sans-serif; font-size: 16pt; }h2.cjk { font-family: « Arial Unicode MS »,sans-serif; font-size: 16pt; }h2.ctl { font-family: « Arial Unicode MS »,sans-serif; font-size: 16pt; }p { margin-bottom: 0.25cm; direction: ltr; color: rgb(0, 0, 0); line-height: 120%; }p.western { font-family: « Times New Roman »,serif; font-size: 12pt; }p.cjk { font-family: « Times New Roman »,serif; font-size: 12pt; }p.ctl { font-family: « Times New Roman »,serif; font-size: 12pt; }a:link { }

Le 20 décembre, les sénateurs ont voté, comme les députés la veille, le feu vert à la liaison ferroviaire CDG Express qui doit permettre de relier Roissy à Paris en vingt minutes, avant le JO de 2024, soit d’ici à la fin 2023. Avec un train toutes les 15 minutes de 5 h à minuit, cette liaison de 32 kilomètres, dont 8 de voies nouvelles est au centre d’un projet d’ordonnance confiant à une filiale commune SNCF-Aéroports de Paris le soin de réaliser ce chantier à 1,69 milliard d’euros. Concernant le financement, la taxe de 1,40 € par passagers transitant par l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, qui a déclenché une levée de bouliers des compagnies aériennes, ne sera finalement pas perçue avant 2024. Le gouvernement a prévu d’ici là un nouveau montage, via le projet de budget rectificatif pour 2016, avec un engagement d’ADP, de SNCF Réseau et probablement de la Caisse des Dépôts « sur un montant total de fonds propres de 400 millions d’euros et sur 100 millions d’avances remboursables sur lesquelles ADP s’est prononcé », a indiqué le secrétaire d’Etat aux Transports, Alain Vidalies, le 13 décembre.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat