fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

17 Juin 2022

Occitanie , Montpellier , France , CAF , Tramway

A Montpellier, CAF remporte le plus important appel d’offres de tramways de France

La commande porte sur 60 trams CAF Urbos en tranche ferme, plus 17 en option.

© CAF

Mis à jour le 20 juin 2022

Qui a dit que le marché du tram en France était une chasse gardée d’Alstom ? Pas CAF, qui a remporté le plus important appel d’offres d’acquisition tramway de France en tranche ferme, lancé par Montpellier Méditerranée Métropole il y a deux ans. Soit 77 nouvelles rames (30 pour la ligne 1, 22 pour la future 5, 17 pour la hausse attendue de fréquentation une fois la gratuite mise en oeuvre et 8 en réserve) à livrer sur 6 ans. Sur ce total, 60 sont en tranche ferme et 17 en option.

Après quelques succès de CAF depuis une petite quinzaine d’années sur des projets un peu « hors normes », comme le tram compact de Besançon ou le matériel métrique de Saint-Etienne, mais aussi sur un matériel plus standard comme l’avant-dernière génération de Nantes, le temps semblait revenu pour Alstom (qui a par exemple remporté la dernière génération de Nantes). Et peu d’observateurs extérieurs pendaient qu’il en serait autrement pour le renouvellement du parc de Montpellier, dont la ligne 1 est en service depuis 22 ans déjà.

Et pourtant, c’est le tramway Urbos de CAF qui a remporté le marché de Montpellier sur des critères tant techniques que financiers. « Au total, plus de 1 000 pages de mémoires techniques par offre ont été décryptées par l’ensemble des Directions de TaM. Un travail conséquent, qui a fait l’objet de près de 400 questions techniques et administratives pour chaque candidat, a permis à chacun d’entre eux de déposer son offre définitive le 21 février 2022 », précise Montpellier Méditerranée Métropole, dont les membres de la Commission d’appel d’offres se sont réunis le 16 juin. Résultat : « c’est le groupe espagnol CAF Urbos, dont l’usine de fabrication est située en région Occitanie, dans le département des Hautes-Pyrénées, dans la commune de Bagnères-de-Bigorre, qui a été choisi pour la construction et la livraison du matériel roulant répondant aux nouveaux enjeux de Mobilité. Le marché a été attribué pour un montant de 223 673 808, 33 euros HT.»

P. L.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat