fbpx

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !

Se connecter avec



ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Fin de la coupure de Rastatt

© DR

Le 2 octobre, peu après minuit, les passages d’un train de fret et d’un train de voyageur ont marqué la fin de la coupure de Rastatt sur la ligne de la rive droite du Rhin. Suite à un affaissement du sol lors de travaux sous les voies, le 12 août, cet axe de premier ordre pour le fret entre l’Italie, la Suisse et la Mer du Nord, ainsi que pour les voyageurs le long du Rhin, était coupé. Il existait bien des solutions de substitution, parmi lesquelles le passage par l’Alsace, voire la Lorraine, mais elles n’étaient pas idéales. Et si les trains sont de retour une semaine plus tôt que prévu, le mécontentement gronde parmi les professionnels du rail et des transports, en particulier en Suisse. Ainsi, le 29 septembre, une lettre ouverte a été envoyée par 30 associations ferroviaires et logistiques à la Commission européenne et aux ministres des Transports des pays membres, exigeant des changements structurels pour rendre le transport intermodal plus fiable et plus robuste.

P. L.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat