fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

La Normandie lance une liaison « directe » entre Paris et le Mont-Saint-Michel

Hervé Morin, président de la région Normandie, et Jean-Philippe Dupont, directeur régional des lignes normandes SNCF Voyageurs, ont accueilli, en gare de Pontorson, les premiers voyageurs de la nouvelle liaison directe en provenance de Paris-Montparnasse.

© ERIC BIERNACKI / Région Normandie

Moins de dix kilomètres séparent le Mont Saint-Michel, deuxième destination touristique française avec 2 500 000 visiteurs par an – soit 20 000 personnes par jour en pleine saison estivale (avant le coronavirus) – et la gare de Pontorson. Une gare jusqu’à présent représentative des maux qui touchent les « petites lignes » : faible niveau de desserte… et faible fréquentation en conséquence, malgré la proximité du Mont Saint-Michel. Surtout depuis le lancement des dessertes autocar entre les gares de Rennes (correspondance avec le TGV) ou de Dol et le Mont-Saint-Michel, exploitées par Keolis pour le compte de la région Bretagne – mais suspendues « jusqu’à nouvel ordre » sur fond de crise sanitaire.
Généralement proactive en matière de desserte, en TER plus autocar, de ses sites touristiques (Etretat, Deauville, Giverny…) au départ de Paris, la Normandie avait déjà essayé il y a quelques années d’ajouter le Mont-Saint-Michel à son offre. Pour l’été 2020, qui devrait voir les touristes étrangers remplacés par des visiteurs français, en particulier franciliens, la Normandie a réintroduit le Mont-Saint-Michel dans son catalogue de 15 destinations proposées avec la SNCF et le Comité Régional du Tourisme. Avec une nouveauté cette année : le lancement d’une liaison « directe » via Pontorson.
Proposée à un tarif à partir de 27 euros, cette offre train + bus permet aux voyageurs, avec un seul titre de transport, d’emprunter le train de Paris-Montparnasse à Pontorson sans changement, puis de prendre une navette en correspondance jusqu’au site du Mont-Saint-Michel. En outre, des animations seront proposées dans le train Paris – Pontorson jusqu’au 27 septembre.

P. L.

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat