Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Le concurrent du TGV prend pied à Paris… avant son lancement

La rame rouge de Trenitalia / Thello est garée pour la nuit à Paris.

© Patrick Laval

Mis à jour le 15 septembre 2021

Il est à Paris ! Le train à grande vitesse que Trenitalia compte lancer dans les prochains mois entre Paris, Lyon, Turin et Milan, en reprenant la marque Thello auparavant portée par les trains de nuit Paris – Venise et les trains Marseille – Nice – Milan, effectue actuellement une série de marches à blanc sur la LGV Sud-Est. Produite par Hitachi Rail (ex-groupement Bombardier-Ansaldobreda) cette rame Zefiro V300, alias Frecciarossa 1000, est arrivée le 28 août à Paris et a entamé le lendemain ses marches à grande vitesse entre Paris-Gare de Lyon et Lyon-Perrache dans des conditions similaires à celles qu’elle rencontrera lorsqu’elle sera en service. Deux allers et retours Paris – Milan seront offerts dans un premier temps, suivis d’un troisième. Envisagée depuis deux ans pour un lancement en juin 2020, mais reportée pour cause de Covid, cette relation sera directement en concurrence avec celle offerte par la SNCF, avec deux « plus » : non seulement le nouveau train rouge sera, lui, autorisé à emprunter la ligne à grande vitesse côté italien entre Turin et Milan, mais il arrivera dans la gare centrale de cette dernière ville, et non à Porta Garibaldi comme les TGV. Et côté français, ce sera la première fois qu’un train à grande vitesse en open access concurrence les TGV de la SNCF.

...

L'accès à la totalité de l'article ( 229 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Vous avez déjà un compte ?

Connectez-vous

S’abonner à

Ville, Rail & Transports

ou

Acheter à la carte

Porte-monnaie électronique
à partir de 20 €

Je découvre les offres

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat