Recevez chaque mardi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X


ou

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

X

Mot de passe oublié

X
Créer un nouveau dossier
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Le nouveau Paris – Rouen prend des couleurs

Depuis plusieurs années, ils s’indignent. Les usagers de la ligne Rouen – Paris ont été entendus. A partir du 19 janvier, ils pourront voyager dans des rames TER 2N NG flambant neuves Suite à un protocole d’accord signé le 13 mai dernier par la région Haute-Normandie et la SNCF en vue d’améliorer la qualité de service sur la liaison Le Havre – Rouen – Paris, 16 rames de TER 2N NG ont été commandées (200 millions d’euros, une option sur la commande cadre passée en 2000).
Les treize premières rames de cinq caisses seront livrées par Alstom et Bombardier d’ici à la fin de 2009, les trois dernières suivront entre mars et juin 2010. Un voyage inaugural est prévu le 5 décembre 2008, lors duquel une nouvelle livrée extérieure sera présentée, ainsi qu’un nouveau design intérieur dont nous vous dévoilons la photo en exclusivité.
Eh oui ! les TER 2N NG de Normandie, ce ne sont pas ceux de monsieur Tout-le-monde. La région a travaillé étroitement avec ses partenaires industriels, notamment Compin, et les designers MBD et RCP pour imaginer un nouvel intérieur aux couleurs acidulées qui rappellent celles de la rénovation “Lacroix”. Faute d’offrir des rames TGV aux usagers des lignes de la vallée de la Seine, qui restent entre 45 minutes et une heure trente dans le train, la région a voulu améliorer leur confort. Et ce, sans faire grimper la note par rapport à la version de base (le surcoût serait inférieur à 1 % du prix d’une rame).
Le travail a principalement porté sur l’ergonomie du siège. La coque est celle des TER 2N, mais les mousses sont plus confortables et les tissus mauve, orange, vert et gris sont spécifiques à la Haute-Normandie. Bien que le TER 2N NG soit un matériel antérieur à 2005 et ne soit pas astreint au respect de la STI sur les PMR, des efforts ont été faits sur l’accessibilité. Quatre places pour fauteuil roulant sont disponibles par rame (deux de plus) et des palettes ont été installées pour faciliter l’accès aux quais bas.
Bientôt, les dessertes de la vallée de la Seine ne seront plus assurées par des matériels hétéroclites : rames Corail, V2N et VO2N, capacitaires mais peu confortables et inadaptées à des dessertes de moyenne distance. Les nouvelles rames TER 2N NG seront en priorité affectées aux trains semi-directs Paris – Rouen. Une partie des rames sera dédiée aux liaisons TER Rouen – Le Havre, sur le Paris – Vernon, sur les liaisons d’Evreux et de Serquigny.
 

Guillaume LEBORGNE

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat

Signaler un problème