fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

25 Août 2017

Japon , Grande vitesse

Mitsubishi Heavy Industries se retire du projet de Maglev Tokyo – Nagoya – Osaka

Mitsubishi Heavy Industries a décidé de se retirer du projet japonais de Maglev à grande vitesse, officiellement dans le cadre d’un recentrage de ses activités. Mais selon Nikkei Asian Review, « le principal catalyseur de cette décision » est « un désaccord avec Central Japan Railway [JR Tokai] sur le coût de la fabrication des trains » prototypes destiné à la ligne Shinkansen Chuo. Cette ligne de Maglev doit être mise en service en 2027 entre Tokyo et Nagoya, voire vers Osaka en 2037. Mais pour JR Tokai, ce retrait de Mitsubishi Heavy Industries « n’aura pas d’impact sur le programme de mise en service » puisque le choix des constructeurs du parc qui sera mis en service fera l’objet d’un marché distinct de celui des prototypes.

...

L'accès à la totalité de l'article ( 121 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Vous avez déjà un compte ?

Connectez-vous

S’abonner à

Ville, Rail & Transports

ou

Acheter à la carte

Porte-monnaie électronique
à partir de 20 €

Je découvre les offres

ENTREPRISES, PROJETS ET RéGIONS COncernés

réagissez à cet article

Accédez à l’espace débat